CEPAGE IMMOBILIER : Qui paie l'état des lieux de sortie ? - Actualités - CEPAGE IMMOBILIER immobilier le soler , immobilier rivesaltes , immobilier pezilla la riviere , immobilier perpignan , immobilier peyrestortes , immobilier espira de l agly L’Immobilier Equitable 100 % Expert ! * immobilier Rivesaltes, Le Soler - Appartement, Bastide, Bergerie, Bureaux, Domaine agricole, Entrepôt / Local industriel, Fonds de commerce, Immeuble, Local commercial, Loft, Maison, Maison de village, Mas, Parking / box, Programme Neuf, Terrain, Terrain de loisirs, Villa, - Rivesaltes, Le Soler - CEPAGE Immobilier, votre expert immobilier sur Rivesaltes, Le Soler et la région de Perpignan.

Qui paie l'état des lieux de sortie ?

Partager sur :
Qui paie l'état des lieux de sortie ?

La loi n° 2014-366 du 24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) a entendu favoriser l’accès au logement en rééquilibrant la répartition des honoraires de location entre le locataire et le bailleur, et en limitant la participation du locataire aux seules prestations dont il bénéficie. L’article 5 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs, modifiée par la loi ALUR précitée, prévoit ainsi que le bailleur prend en charge la totalité des honoraires liés à la mise en location de son bien, à l’exception de quatre prestations qui présentent une utilité pour les deux parties, et pour lesquelles le législateur a considéré qu’il est légitime que la charge soit partagée entre chacun.

Réponse de Madame la Ministre du Logement : L’état des lieux d’entrée figure parmi ces quatre prestations. En revanche, l’état des lieux de sortie n’intervenant pas lors de la mise en location du logement, il n’entre pas, à ce titre, dans le champ d’application de l’article 5 précité. Pour ce qui concerne l’état des lieux de sortie, la charge des frais liés à son établissement procède de l’application de l’article 4 k) de la loi du 6 juillet 1989 précitée. En effet, aux termes de cet article, est réputée non écrite toute clause qui impose au locataire la facturation de l’état des lieux de sortie. Dès lors, il revient au bailleur de supporter l’ensemble des frais relatifs à l’établissement de l’état des lieux de sortie. Enfin, dans le cas où l’état des lieux de sortie n’a pu être réalisé à l’amiable et de manière contradictoire, en application de l’article 3-2 de la loi du 6 juillet 1989, il est établi par un huissier de justice sur l’initiative de la partie la plus diligente. Les frais sont alors partagés par moitié entre le bailleur et le locataire et pour un montant correspondant aux tarifs fixés par le décret n° 2014-673 du 25 juin 2014 modifiant le décret n° 56-222 du 29 février 1956 pris pour l’application de l’ordonnance du 2 novembre 1945 relative au statut des huissiers de justice ainsi que le décret n° 96-1080 du 12 décembre 1996 portant fixation du tarif des huissiers de justice en matière civile et commerciale.

Selon cette réponse du ministre, les frais de l’état des lieux de sortie sont ainsi à la charge du bailleur seul, alors que nous, Agents Immobiliers, sommes censés travailler de façon équitable. On se demande comment cela va permettre d’améliorer les rapports locatifs entre Bailleurs et Locataires ?